Un accueil spécial - travellingwithservas by Graziella Martina

Vai ai contenuti




En  qualité  d’hôte Servas France au  cours d’un été,  j’ai  reçu  chez  moi Antonio qui effectuait  un voyage à Paris. Nous sommes restés en contact après son retour en Italie. Puis brusquement, Antonio est devenu silencieux et je n’ai plus eu de nouvelles de lui.   Au  bout  d’un  temps assez long, j’ai écrit chez  lui une  lettre  et sa mère Norma m’a  répondu  en m’annonçant le  décès d’Antonio  et  le  drame de  sa  vie  de  mère. Cela a  été  une terrible  nouvelle d’apprendre la mort de ce jeune homme charmant et cultivé. J’étais vraiment désemparé par tant de tristesse. Plusieurs mois après, au cours d’une conversation a vec mon amie Graziella, j’évoquais avec elle quelques aventures de voyageurs Servas que j’avais pu recevoir. Je lui ai parlé de la visite d’Antonio et de sa disparition brutale. Graziella a fait le rapprochement avec un article paru dans le journal de Servas Italie où Norma évoquait la maladie et le décès de son fils en remerciant les hôtes de Servas qui l’avaient accueilli et soutenu pendant toute cette épreuve. Graziella  m’a proposé  de  se  mettre  en  contact  avec Norma  pour  lui  parler  de  moi et des bons souvenirs que je gardais de son fils Antonio. Norma a été très enthousiaste et a souhaité tout de suite me connaître et partager avec moi la mémoire  de  son  fils. Elle  m’a  invité  à  venir  à  Naples.  Elle  m’a  ouvert en grand  les  portes  de  son appartement et m’a reçu avec beaucoup de joie, de chaleur et de sympathie. Grâce à  Norma qui a été  une  excellente guide,  j’ai pu  découvrir  cette  merveilleuse ville,  rencontrer  bon  nombre de  ses amis, déguster une cuisine italienne qu’elle savait préparer avec beaucoup de talent et connaître son papa qui était un homme merveilleux. J’ai  retrouvé  Norma  à nouveau  lors  d’une  rencontre de  membres de Servas  Italie .  Cet évènement se déroulait à Gênes et j’y avais participé avec mon amie Graziella.  Par la suite, je suis retourné une seconde fois à Naples où j’ai à nouveau séjourné chez Norma qui  était devenue pour moi une amie précieuse. C’était une belle personne, attachante et sensible et aussi une véritable artiste. Pour moi,  la Ville  et  la  Baie  de  Naples  seront  toujours associée  à  sa mémoire. Elle devait venir me voir à Paris mais sa vie ne lui en a pas laissé le temps... Chao Norma, belle amie !

Philippe Ferry Guillaume

  

Torna ai contenuti